DÉMARCHE

Il faut émietter l’Univers, perdre le respect de Tout ; reprendre comme proche et comme nôtre ce que nous avions donné à l’inconnu et au lointain

                                                                                                Nietzsche

 

Les fondements de mon travail sont d’ordres philosophiques. Ma pratique artistique prend racine dans l’expérience quotidienne, mon œuvre est un témoignage, une réflexion visuelle sur les habitudes de perception et la culture matérielle qui nous lie à l’environnement. Assembleuse de trouvailles, soudeuse textile, sculpteure d’essence ; je m’intéresse à révéler la permanence dans l’éphémère par les dispositifs de transfiguration du banal et de régénération de la matière-rebut. Mon œuvre est le résultat de l’accumulation des gestes qui permettent de développer un rapport dynamique et signifiant entres les différentes dimensions spatiales, matérielles et temporelles de l’objet. Mon travail en art est une mise en espace de la poésie ; il prête un corps à l’identité de la transcendance ,avec l’intention d’inspirer chez l’autre des rêves que je n’ai pas faits et des sens que j’ignore…

                                                                                                               Érika LeBrun

 

 

 

Publicités